Sélectionner une page

Interview ~ Compositeur

                317 vues
Interview ~ Compositeur

Découvrons Rémi Encelle dans cette nouvelle interview du blog, un compositeur extrêmement talentueux qui partage avec nous son expérience en répondant à quelques questions !

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Rémi Encelle, j’ai 28 ans et suis en train de monter une entreprise avec des gens de ma région (Moselle). L’idée de cette entreprise est de proposer un large panel de services à des groupes de musique, allant de la création de clips vidéo au prêt de matériel pour des concerts (lumières, instruments, sonos, etc…). Cela nous permettra également de produire nos albums, vendre nos concerts et autres, sans passer par une maison de disques ou un label. L’idée est vraiment de mettre nos différents talents en commun afin d’offrir une large gamme de services aux petits groupes, le tout à des tarifs abordables car on sait qu’ils n’ont pas toujours le budget nécessaire pour se lancer !
J’ai également d’autres projets sur le feu : un album très familial, la création d’un groupe qui me tient à cœur, la réalisation avec des amis d’une web-série que nous avons écrite ensemble et dont je fais la musique. Je joue également du clavier depuis un peu moins d’un an pour le groupe Luna Queen. Sans compter le projet de groupe Freya Star que j’ai avec mon ami Pierre Ananicz, et qui va reprendre du service dans peu de temps !

  

À quel âge as-tu commencé la musique ?

J’ai commencé, je crois, en quatrième, donc vers 14 ans je dirais… D’abord avec la batterie, puis le piano ! Les premières compos sont arrivées en 3ème et quand je les réécoute… Mon dieu, qu’ai-je fais subir à la musique ?! Mais bon, il faut bien commencer à un moment où à un autre !

Quel est ton instrument favori ?

Le piano ! C’est l’instrument sur lequel je suis le plus à l’aise pour jouer, improviser, composer… C’est comme avoir un orchestre sous les doigts ! On peut tout faire avec le piano, écrire une mélodie, lui donner de la profondeur, un son agressif ou doux, créer l’accompagnement qui va avec cette mélodie, ajouter des nuances, etc… C’est pour moi l’instrument le plus complet (désolé si d’autres instruments me lisent, mais c’est vrai).

Qu’est-ce qui inspire tes compositions ?

L’inspiration me vient de différentes façons (même si je ne sais pas toujours dire ce qui m’a réellement inspiré). Quelque fois par exemple, je suis avec des amis, ou dans ma voiture, ou au travail et une mélodie me vient en tête. Je dois alors m’isoler pour enregistrer cette mélodie (mon téléphone est rempli d’enregistrements de ce genre). Une des chansons du futur album d’un projet musical en cours vient de là : un enregistrement de moi qui chante à tue-tête dans ma voiture.
Il m’arrive cependant de savoir d’où provient l’inspiration ! Parfois, c’est un mot qui m’inspire, une phrase, une émotion forte, une idée, etc… Mais ce qui m’inspire le plus, ce sont les images, les couleurs, les intrigues des films et c’est pour cela que mon plus grand rêve est de devenir compositeur de musiques de film.

Quel est ton mode de travail ?

Je dirais que ça dépend avant tout du type de projet sur lequel je travaille… Par exemple, pour une musique à l’image, je regarde une première fois le film sur lequel je vais devoir travailler. Souvent, des couleurs, des textures sonores me viennent en tête. Je me mets alors devant mon piano et cherche des thèmes pour les personnages, des ambiances pour les lieux, etc… Je cherche alors un tempo qui va coller à la séquence que je veux faire. Une fois que tout ça est bien défini, je me lance dans l’écriture musicale, en essayant des choses, effaçant, recommençant… Jusqu’à atteindre un résultat qui soit satisfaisant ! Il y a tellement de possibilités et pourtant il faut tenter d’écrire LA musique qui collera à l’image.
Cette méthode est celle que j’utilise le plus souvent, mais j’essaie aussi de m’adapter aux circonstances… Une fois, j’ai créé pas loin d’une quarantaine de pistes pour un court-métrage étudiant, sans avoir vu une seule image du film !
Sinon, pour ce qui est des chansons que j’écris ou de mes compositions diverses, je trouve une mélodie qui me plaît et la transpose dans mon logiciel. Puis je l’orchestre, l’arrange selon ce que j’entends dans ma tête, ce qui me paraît le plus évident, ce qui, pour moi, fera sonner le mieux le morceau. Je fais ensuite des aller-retours entre mon ordinateur et mon piano pour compléter ce morceau, l’étoffer, l’améliorer jusqu’à avoir un résultat qui me satisfait !

Quelles sont tes références favorites de compositeurs ?

Dur à dire, il y en a tellement ! Mais si je devais n’en choisir que trois je dirais :
– Tuomas Holopainen, le compositeur de Nightwish. C’est ce groupe qui m’a fait commencer la musique et donné envie d’en faire. Il m’a donné mes premiers frissons musicaux ! Et ils continuent à m’en donner (cf: le morceau Shoemaker du dernier album, le final est juste magnifique).
– Hans Zimmer, évidemment ! J’ai beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP, regardé Le Roi Lion étant petit. C’est un compositeur « pop » en quelque sorte, mais qui va toujours trouver LA bonne idée, le petit plus qui sublimera les films pour lesquels il compose.
– John Williams ! Le maître de la musique de film pour moi ! Il compose, orchestre et dirige ses bandes-originales avec tellement de maîtrise… Ses thèmes traversent les époques et vivront encore longtemps après lui ! L’orchestration, la composition, les textures créées, ses thèmes… Tout est là !
Il y a tant d’autres noms qui m’inspirent, Alan Menken, Loreena McKennitt, Björk, Morricone, Christofer Johnsson, Wardruna… La liste est longue !

   

Le mot de la fin :

Je dirais « humilité ». J’ai la chance, l’opportunité de pouvoir tenter de me faire une place dans le monde de la musique et je le fais avec humilité, en me remettant sans cesse en question pour avancer, progresser, ne jamais rester sur ses acquis. De toute façon, quoique l’on fasse, il y aura toujours quelqu’un de meilleur que soi ! Le but n’est pas d’être LE meilleur, mais tout simplement meilleur (que ce soit musicalement ou humainement d’ailleurs). Faire ce qu’on aime tous les jours jusqu’à la fin de notre vie est possible ! Mais dans ce cas, il faut le faire avec passion et humilité, sinon comment progresser ?

Un grand merci à Rémi Encelle d’avoir répondu à ces questions !
Ses compositions valent vraiment le détour, d’ailleurs j’adore l’embêter en lui disant que je tiens à garder ma place de « première fan », parce que je crois réellement en ce qu’il fait et que je suis de toute façon sa plus grande fan ! J’ai déjà eu recours à ses services (cf le court-métrage étudiant) et il m’a également composé une magnifique musique pour mon roman que vous pouvez écouter au chapitre 6.
Je n’ai jamais été déçue par ses créations. Selon moi, Rémi fait partie de ces talents « prodiges » qui ne s’en rendent pas forcément compte. Si vous avez besoin d’une composition pour un book trailer, un film ou autre chose, c’est sans hésiter vers lui que je vous renverrai.

N’hésitez pas à aller écouter ses compositions en cliquant juste ici !

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *